Namaste,

Ces jours de confinement imposé auront eu le mérite de nous permettre (peut être) de nous intérioriser et d’aller au plus profond de nous même.
Un travail sur soi demande du temps, ce qui peut être une contrainte dans notre époque d’agitation et de mouvement perpétuel.
Oui mais là tout c’est arrêté de façon impromptu, sans que personne ne voit vraiment arriver ce changement de rhytme.
Nous avons donc pu nous étonner du silence, du calme, plus une trace d’avion dans le ciel, plus d’agitation externe. Un environnement parfaitement adéquate au pratiques méditative et au Yoga.
De part ce calme émerge des strates de notre sensibilité intérieure, des moments de vérité, de joie simple, d’émerveillement.
Faut il se permettre de prendre le temps de s’arrêter, de réaliser ce changement de temporalité. Car c’est ce que nous révèle ces instants : Il n’est pas simple de ralentir, c’est comme sauter d’un train qui circule à la vitesse de la lumière et d’être propulser vers l’extérieur d’ un coup, sans freinage. C’est abrupte.
Et pourtant quelque temps après ce « choc de calme », l’image que nous reflète notre miroir n’a rarement été aussi net. Elle nous apparaît clair et définie, elle n’est peut être pas ce que nous souhaiterions qu’elle soit, mais elle est ce qu’elle est, et nous devons la respectée.

Dans la pratique régulière du Yoga, nous entrons dans ce temps d’arrêt, nous devenons plus réceptifs à nos ressentis intérieur et de nouvelles perspectives de nous même et du monde se cristallisent, une forme d’unité se défini entre l’intérieur et l’extérieur.

Même si il nous est imposé, ce temps de pause est une bénédiction pour qui le mettra au profit de la quête du Soi et de l’ouverture vers le monde.
Pratiquer le Yoga dans une volonté d’ouverture à vous même, aux autres et au monde.


Deprecated: wp_make_content_images_responsive est obsolète depuis la version 5.5.0 ! Utilisez wp_filter_content_tags() à la place. in /srv/data/web/vhosts/alpine-shakti.yoga/htdocs/wp-includes/functions.php on line 4773